Projets structurants

Un projet structurant est défini comme suit : projet piloté ou co-piloté par l’IUPLSSS et s’inscrivant dans l’une de ses thématiques transversales.

Thématiques

Agir pour et avec les usagers, leurs proches, les citoyens et les communautés

Baromètre

Contexte

Conçu en 2015 par des chercheurs de l’IUPLSSS, le Baromètre est un outil d’intervention clinique, numérique et collaboratif qui met en lumière les forces et les progrès de la personne dans sa communauté. Utilisé dans le champ de la santé mentale, il permet de redonner le maximum de choix et de contrôle à la personne usagère et d’apprécier l’évolution de sa qualité de vie en tenant compte de ce qui est le plus important pour elle.

Originalité

Le Baromètre :

  • Facilite l’évaluation de la qualité de vie et du fonctionnement social de la personne.
  • Traduit en images ses progrès à travers le temps. Ces images agissent telles des rétroactions visuelles et motivationnelles.
  • Permet l’identification et la priorisation des forces et des changements signifiants, que la personne souhaite poursuivre.
  • Cartographie le réseau social de la personne, la qualité de ses liens interpersonnels et leur évolution.
  • Soutient la réflexivité de la personne et habilite celle-ci dans l’expression de son vécu, en fonction de thèmes reconnus pour influencer la qualité de vie.
  • Accorde un rôle actif à la personne dans la conception et la réalisation de son « plan d’action » qui a la valeur d’un plan de services individualisés (PSI), lorsque celui-ci est élaboré conjointement avec d’autre(s) professionnel(s).

Équipe

  • Alexandre Farrese
  • Medjine Léonard
  • Paul Morin
  • Sébastien Carrier

Partenaires

  • Université de Sherbrooke
  • Collaboration en Recherche pour l’Efficacité en Diagnostic (CRED)
  • Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC)
  • Centre d’études sur la réadaptation, le rétablissement et l’insertion sociale (CÉRRIS)
  • Centre national d’excellence en santé mentale (CNESM)
  • Établissement Public de Santé Mentale (EPSM) Lille-Métropole
  • Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM)
  • Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP); MEDTEQ
  • Organisation mondiale de la santé (OMS)
  • Centre communal d’action sociale (CCAS-Bordeaux métropole)
  • Centre de réadaptation en dépendance de l’Estrie (CRDE)
  • Fondation John Bost-France

Pour plus d’information : www.projetbarometre.com

Croiser les savoirs pour favoriser le développement et le bien-être des enfants et des jeunes : une piste pour améliorer des pratiques

Contexte

À l’automne 2017, le projet « Croiser les savoirs pour favoriser le développement et le bien-être des enfants et des jeunes » est né d’une collaboration entre l’Institut universitaire de première ligne en santé et services sociaux (IUPLSSS) – plus particulièrement l’axe Développement de l’enfant dans sa famille et sa communauté (DEFC) - et la direction du programme jeunesse (DPJe) du CIUSSS de l’Estrie – CHUS.

Objectifs

  1. comprendre les points de vue des acteurs sur le phénomène de la négligence
  2. analyser les convergences et les divergences du point de vue des acteurs 
  3. faire émerger des pistes de solutions locales

Originalité

Ce projet, dont le recrutement se déroulait sur trois territoires de l’Estrie soit ceux de Sherbrooke, de la Haute-Yamaska et d'Asbestos, a permis de réunir des parents usagers de services (CLSC, communautaire, DPJ), des intervenants et des gestionnaires (réseau de la santé et des services sociaux, CPE, scolaire, juridique et communautaire).

L’innovation de ce projet repose principalement sur les liens forts qui ont été créés entre l’équipe de recherche et la direction du programme jeunesse et qui ont permis l’émergence d’une réelle collaboration ainsi qu’une synergie entre le volet clinique et la recherche. Le projet de recherche a fait émerger des enjeux cliniques, organisationnels et intersectoriels ainsi que des solutions locales vectrices de changement quant à l’amélioration des pratiques.

Équipe

  • Annie Lambert
  • Louise Lemay
  • Claire-Marie Legendre
  • Georges-Charles Thiebaut
  • Étienne Trudeau-Lavoie

Implantation du Baromètre au Centre de réadaptation en dépendance de l’Estrie (CRDE)

Contexte

Baromètre a été implanté au CRDE dans l’intention de soutenir les professionnels dans la concrétisation de pratiques centrées sur les besoins des usagers et le rétablissement.

Objectif

  • Évaluer l’effet de l’implantation de Baromètre sur le processus de rétablissement des personnes utilisatrices, de même que son incidence sur les pratiques cliniques et culturelles au sein du CRDE.

Résultats

Les premiers résultats montrent que l’implantation de Baromètre a apporté une structuration des rencontres d’intervention, permettant la coproduction, entre l’intervenant et l’usager, de plans d’action personnalisés selon les besoins et aspirations de ce dernier. Cette requête avait été identifiée, par l’ensemble de l’équipe, comme primordiale dans la liste des changements souhaités. Des gains s’observent également sur le plan organisationnel. En effet, de nouvelles activités cliniques en lien avec les dimensions dans Baromètre ont été créées, par exemple : l’estime de soi, le projet de vie, la connaissance de soi. Ces activités sont offertes aux usagers selon les besoins exprimés dans Baromètre et non imposées comme auparavant.

Équipe

  • Sébastien Carrier
  • Paul Morin
  • Georges-Charles Thiebaut
  • Alexandre Farrese
  • Medjine Léonard

Interventions et soins de proximité

Cadre de référence – Améliorer l’accès, la qualité et la continuité des services de proximité généraux et de santé mentale

Contexte

Le Ministère de la Santé et Services Sociaux (MSSS) a identifié un chantier prioritaire qui vise l’amélioration des services de proximité généraux et de santé mental au Québec. L’Institut Universitaire de première ligne en santé et services sociaux du CIUSSS de l’Estrie-CHUS a alors le mandat d’élaborer un cadre de référence à l’intention des établissements.

Objectif

Améliorer l’accessibilité, la qualité et la continuité des services de proximité intégrés et coordonnés en dotant les établissements d’une vision cohérente et claire.

Originalité

La diffusion de cadre de référence permettra d’identifier la définition, les principes directeurs, un schéma conceptuel, les conditions gagnantes ainsi que de présenter des initiatives québécoises.

Équipe

  • Paul Morin
  • Claire Garneau
  • Georges-Charles Thiebaut
  • Jessica Gagnon

Partenaires

  • Institut Universitaire de Première Ligne de Santé et Services Sociaux du CIUSSS de la Capitale-Nationale
  • Ministère de la Santé et Services Sociaux (MSSS)

Colloque - Le territoire comme lieu privilégié d’interventions et de solidarités

Contexte

L’IUPLSSS propose la tenue d’une journée et demie d’échanges sur le thème du territoire vécu comme lieu privilégié d’interventions et de solidarités. La journée aurait lieu à Sherbrooke (date à venir).

La conjoncture actuelle dans l’organisation des services de santé et des services est notamment marquée par les éléments suivants.

  • À l’échelle du territoire vécu, peu de services de santé et de services sociaux sont intégrés.
  • D’importantes inégalités sociales de santé (ISS) persistent au sein de la population, cela au détriment de nombreux groupes sociaux en situation de vulnérabilité.
  • La mise en œuvre de la responsabilité populationnelle au sein des CIUSSS et des CISSS relève d’une grande complexité compte tenu notamment de leur territoire de desserte.
  • La gouvernance du réseau n’a aucun lien avec le territoire vécu.
  • Les pratiques intersectorielles sont insuffisamment développées.
  • À l’échelle du territoire vécu, se manifestent nombre d’initiatives de solidarités.

Ces quelques éléments, et bien d’autres, mettent en évidence la nécessité pour les gestionnaires et intervenants du réseau de la santé et des services sociaux, les organismes communautaires actifs en ce domaine d’activités, ainsi que les autres partenaires concernés de réfléchir à des solutions visant à placer le territoire vécu au centre des espaces d’intervention. Dans cette perspective, il apparaît fondamental de s’interroger collectivement sur ces solutions et leur mise en œuvre.

Objectif

Partager des bases communes de connaissances en ce qui a trait au thème du territoire comme lieu privilégié d’interventions et de solidarités en mobilisant et en croisant les savoirs d’usage, académiques et professionnels par le biais d’une activité internationale de rayonnement.

Comment articuler le « sens » et la « mesure » dans les pratiques et la gestion des interventions de proximité (IP) en CISSS et CIUSSS?

Contexte

Les interventions de proximité (IP) sont des interventions novatrices proactives en première ligne qui se définissent par une territorialisation des services des CISSS et CIUSSS et qui agissent en proximité relationnelle, où les intervenants œuvrent dans les milieux de vie des populations. L’IP s’inscrit dans un contexte de développement des communautés et d’intersectorialité avec les autres acteurs sociaux présents sur le territoire; elle favorise la participation sociale des citoyens. Or, ces particularités et la singularité de ce type d’intervention posent des défis pour les intervenants et les gestionnaires dans la manière d’effectuer la reddition de compte.

Objectifs

  • Identifier et décrire les tensions entre la reddition de compte rattachée aux services sociaux et de santé et les pratiques en IP
  • Développer ou adapter en milieu de pratique des outils de gestion dans une approche de coconstruction dans la perspective d’articuler le « sens » (aspect qualitatif) et la « mesure » (aspect quantitatif)
  • Évaluer la pertinence des outils de gestion

Originalité

En quoi ce projet est structurant et répond au besoin du milieu? La recherche vise à fournir les connaissances et les outils nécessaires afin de générer des changements pratiques et conceptuels dans la reddition de compte tant sur le plan de l’intervention que de la gestion des pratiques. Des outils concrets et évalués pour les intervenants et les gestionnaires seront développés ou adaptés.

Équipe

  • Chantal Doré, chercheuse principale du projet et des terrains de l’Estrie
  • Lara Maillet, chercheuse principale du terrain de Montréal-Nord
  • Shelley-Rose Hyppolite, chercheuse principale du terrain de Québec
  • Paul Morin, cochercheur, du terrain de l’Estrie
  • Bernard-Simon Leclerc, cochercheur du terrain de Montréal-Nord
  • Michèle Clément, cochercheuse du terrain de Québec
  • Danielle Maltais, cochercheuse du terrain de Lac-Mégantic (Estrie)
  •  Denis Bourque, chercheur, expertise en développement des communautés
  • Suzanne Garon, chercheuse, expertise en méthodologie
  • Mélissa Généreux, collaboratrice
  • Jean-François Allaire, collaborateur
  • Nancy Lévesque, coordonnatrice

Partenaires

  • Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH)
  • Faculté de médecine et des sciences de la santé (FMSS) de l’Université de Sherbrooke
  • Centre de recherche médicale de l’Université de Sherbrooke (CRMUS)

Évaluation de l’implantation de la politique RPDC au CIUSSS de l’Estrie – CHUS

Contexte

En mars

Résultat de la fusion de 14 établissements, le CIUSSS de l’Estrie – CHUS a la responsabilité d’assurer le développement et le bon fonctionnement des réseaux locaux de services (RLS) avec ses partenaires des communautés locales. Le contexte ayant considérablement changé, il devient impératif de revoir les anciens modes de collaboration et de concertation entre le CIUSSS et ses partenaires. C’est dans cet état d’esprit que le conseil d’administration de l’établissement a adopté, en 2016, une politique qui affirme sa volonté de placer la responsabilité populationnelle et le développement des communautés au cœur des orientations du CIUSSS.

Question de recherche

Comment le CIUSSS peut-il obtenir des effets sur

  1. l’amélioration des partenariats et des actions concertées dans les RLS et
  2. les modalités de gestion et d’adaptation des services afin qu’à termes, des impacts soient constatés sur la santé des populations et les déterminants de la santé et du bien-être?

Objectifs

Évaluer le processus d’implantation et les effets du déploiement des actions RP-DC du CIUSSS de l’Estrie – CHUS

Équipe

  • Yves Couturier, chercheur principal, professeur en travail social, UdeS, expertise en responsabilité populationnelle
  • Paul Morin, coochercheur principal, professeur en travail social, UdeS et directeur scientifique IUPLSSS, expertise en DC et évaluation
  • Dominique Foisy, professeur en travail social, UQO, expertise en DC
  • Mylaine Breton, professeure en santé communautaire, UdeS, expertise en responsabilité populationnelle
  • Irma Clapperton, médecin spécialiste en santé publique, DSPu, expertise en responsabilité populationnelle
  • Charles Lamontagne, coordonnateur responsable de la politique RP-DC, DQEPP
  • Jean-François Allaire, coordonnateur de l’axe développement des communautés, IUPLSSS, expertise en DC et évaluation
  • Professionnel de recherche embauché pour l’évaluation, temps plein, 2 ans
  • Sophie Gaudreau, courtière de connaissance, IUPLSSS et DCMU, expertise en accompagnement et transfert de connaissance

Interventions psychosociales et de soins de proximité intégrées et territorialisées dans les réseaux publics de santé et services sociaux : une revue systématique réaliste

Contexte

Les interventions psychosociales et de soins de proximité sont un mode de dispensation de services, de soins et d’interventions qui se réalisent en proximité des populations, dans le territoire vécu, soit les quartiers ou villages. Les interventions psychosociales et de soins de proximité visent principalement la diminution des inégalités sociales de santé, l’action sur les déterminants sociaux de la santé et l’amélioration du capital social en vue d’agir sur les conditions de vie et le pouvoir d’agir des citoyens et de la communauté tout en favorisant l’accès aux soins et services, notamment auprès des populations vulnérables. Les principales stratégies employées en interventions psychosociales et de soins de proximité sont :

  • L’action en proximité grâce à une localisation dans le territoire ou par une présence soutenue et des soins et services à domicile
  • L’utilisation des réseaux citoyens
  • L’action en synergie avec les partenaires œuvrant dans le territoire (écoles, groupes communautaires, police, municipalité, associations, etc.), etc.

Nous entendons par proximité une proximité territoriale et une proximité relationnelle, favorisant ainsi la visibilité et l’accessibilité des intervenants du réseau public et les liens de confiance qu’ils créent avec les citoyens et les partenaires communautaires et privés sur le territoire ciblé.

Objectifs

  • Effectuer un portrait des familles d’interventions psychosociales et de soins de proximité déployées par le réseau public
  • Dégager les configurations CME de ces interventions en vue d’en identifier des demi-régularités
  • Produire une théorie de moyenne portée explicative permettant de modéliser ces interventions en vue de faciliter leur déploiement au Québec et dans le monde

Trajectoires des soins et services

Analyser et comprendre le parcours réel de la population jeunesse en Estrie : améliorer la capacité d’adaptation des soins et services du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, des GMF et de leurs partenaires aux besoins des jeunes de 0 à 21 ans. (2019-2021)

Contexte

Ce projet émane d’un partenariat entre l’Institut Universitaire de Première ligne en santé et services sociaux et l’Institut d’excellence en santé et services sociaux. Sa pertinence provient d’un manque de données sur les parcours des usagers de la population jeunesse en Estrie afin d’amélioration l’adaptation des services à leurs besoins sur une base territoriale.

Objectifs

Ce projet vise à :

  1. construire le profil populationnel, épidémiologique, et de l’utilisation ainsi que la qualité des soins et services de la population jeunesse sur le territoire estrien
  2. retracer les parcours de sous-groupes dont les enjeux sociaux et de santé sont critiques en Estrie 
  3. accompagner le CIUSSS de l’Estrie-CHUS, certains GMF de l’Estrie ainsi que les partenaires intersectoriels afin de renforcer la coordination ainsi que l’adéquation des soins et services offerts aux besoins des usagers et de la population.

Originalité

L’originalité de ce projet est triple. Tout d’abord, ce projet permettra de dresser un portrait de la population jeunesse en croisant des données sur les déterminants sociaux de la santé, les besoins en services sociaux et les maladies en fonction de l’utilisation des services et la qualité de ceux-ci. Puis il permettra de retracer de façon longitudinale certains sous-groupes afin de mieux comprendre leurs besoins et leurs évolutions. Enfin, ce projet inclut une composante d’accompagnement et de soutien à l’appropriation des données produites. En effet, une stratégie d’appropriation visant les directions du programme jeunesse et de la protection de la jeunesse du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, certains GMG (U) de l’Estrie et certains partenaires, sera mise en œuvre afin de les accompagner dans leurs réflexions sur l’amélioration de l’adaptation et de la coordination des services en fonction des besoins des usagers sur la base des données produites par le projet.

Équipe

  • Georges-Charles Thiebaut, adjoint scientifique de l’IUPLSSS, en prêt de service à l’INESSSS, responsable du projet
  • Paul Morin, directeur scientifique de l’IUPLSSS et directeur de l’école de travail social de l’Université de Sherbrooke
  • Dr Denis Roy, Vice-président science et gouverne clinique de l’INESSS
  • Stéphanie McMahon, directrice de la direction de la coordination de la mission universitaire du CIUSSS de l’Estrie-CHUS
  • Carl Drouin, coordonnateur scientifique (gestion de l’information) à l’INESSS

Processus de mise en œuvre et d’animation des trajectoires du CIUSSS de l’Estrie – CHUS : évaluation développementale (2017-2019)

Contexte

Depuis 2016, le CIUSSS de l’Estrie-CHUS a développé et implanté une structure et des processus d’animation des trajectoires de soins et services afin d’améliorer l’offre de services et son intégration entre les différentes directions du CIUSSS de l’Estrie-CHUS et ses partenaires (sectoriels et intersectoriels). Cette innovation organisationnelle et de gouvernance a pour objectif ultime d’améliorer la performance du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Objectifs

Ce projet de recherche vise à analyser, en temps réel, la mise en œuvre de la structure et du processus d’animation des trajectoires du CIUSSS de l’Estrie-CHUS ainsi que les effets de celle-ci sur le fonctionnement et le degré d’intégration des trajectoires au sein de l’organisation.

Originalité

L’originalité de ce projet découle de la possibilité d’analyser et d’accompagner une innovation organisationnelle et de gouvernance majeure au sein d’un CIUSSS, en partenariat avec les gestionnaires et les intervenants impliqués. Par ailleurs, l’utilisation d’une méthodologie fondée sur l’évaluation développementale permet de soutenir l’amélioration continue de cette innovation. Cette méthodologie implique des boucles de rétroaction permettant de partager les résultats des travaux et les preuves scientifiques.

Équipe

  • Lara Maillet, chercheuse principale, professeure à l’École nationale d’administration publique
  • Georges-Charles Thiebaut, cochercheur principal,  adjoint scientifique de l’IUPLSSS en prêt de service à l’INESSS.
  • Mylaine Breton, cochercheuse, professeure régulière à l’Université de Sherbrooke
  • Marie-France Duranceau, chercheuse post-doctorale à l’Université de Sherbrooke
  • Nassera Touati, cochercheuse, professeure régulière à l’École nationale d’administration publique
  • Pernelle Smits, professeure régulière à l’Université de Laval
  • Jean-Louis Denis, professeur régulier à l’Université de Montréal 
  • Paul A. Lamarche, professeur régulier à l’Université de Montréal

Soutenir l’analyse des trajectoires de soins et services : Un modèle et des outils d’analyse et de mesure de la performance des trajectoires de soins et services (2018-2020)

Contexte

Dans le cadre de la rédaction du guide ministériel de gestion par trajectoires de soins et services, le Ministère de la Santé et des Services Sociaux ainsi que les CIUSSS de l’Estrie-CHUS, du Nord de l’île de Montréal et de Mauricie Centre-du-Québec, ont confié à l’IUPLSSS le mandat de développer un modèle et des outils visant l’analyse systématique de la performance des trajectoires afin d’en soutenir l’amélioration continue.

Objectifs

Ce projet vise à développer un matériel pour les gestionnaires, les intervenants, les partenaires des CISSS et des CIUSSS et les usagers qui travaillent au déploiement des trajectoires afin de soutenir leurs prises de décisions en offrant une grille d’analyse systématique pour apprécier la performance d’une trajectoire en fonction du contexte. Ce matériel permet l’intégration de données qualitatives et quantitatives reclassées dans un modèle facilitant leur interprétation pour identifier les zones critiques des trajectoires de soins et services et ainsi identifier plus rapidement des actions pertinentes pour y remédier.

Ce matériel contient :

  • Un modèle dynamique d’analyse et de mesure de la performance des trajectoires de soins et services
  • Dix fiches décrivant les dimensions de la performance et les liens entre elles
  • Trois fiches contextuelles permettant de contextualiser les trajectoires en fonction du contexte territorial et populationnel
  • Deux tableaux synthétiques décrivant les liens entre les dimensions de la performance inclus dans le modèle

Originalité

Ce projet aborde la performance comme étant dynamique et multidimensionnel. Dans ce cadre, le matériel développé propose une description et des exemples sur la nature des relations entre les dimensions de la performance afin de favoriser l’analyse des causes profondes des zones critiques d’une trajectoire.

Équipe

  • Georges-Charles Thiebaut, chercheur principal,  adjoint scientifique, IUPLSSS/INESSS
  • Lara Maillet, cochercheuse principale, professeure adjointe à l’ENAP, chercheure régulière à l’IUPLSSS
  • Christyne Lavoie, professionnelle de recherche, agente de recherche, IUPLSSS
  • Sabrina Labrecque-Pégoraro, professionnelle de recherche, agente de recherche, IUPLSSS
  • Luiza-Maria Manceau, professionnelle de recherche, agente de recherche de recherche, IUPLSSS
  • Jessica Gagnon, professionnelle de recherche, agente de recherche, IUPLSSS
Partager