Métier : « influenceur » en recherche communautaire

jeudi 25 juin 2020 | Actualités

Praticien-chercheur à l’IUPLSSS, Jean-François Roos documente la réalité du terrain en vue d’engager des recherches pour l’améliorer.



Jusqu’en 2012, Jean-François Roos travaillait à titre d’organisateur communautaire au CIUSSS de l’Estrie - CHUS. Dans le cadre de ses fonctions, il analysait les besoins de la population et agissait comme personne-ressource auprès de groupes ciblés. C’est alors que l’Institut universitaire de première ligne en santé et services sociaux (IUPLSSS) lui demande s’il aimerait ajouter une corde à son arc en devenant aussi praticien-chercheur…

Praticiens-chercheurs : de vrais influenceurs!

Quel est l’objectif premier des praticiens-chercheurs? Mieux répondre aux besoins de la population. Pour se faire, ces derniers se rendent directement dans la communauté afin de documenter certaines situations et apporter un éclairage sur les pratiques.

« Nous amenons un écho de la réalité terrain et invitons les chercheurs à engager une recherche sur les domaines qui les préoccupent ou qui leur paraissent novateurs en termes de pratique. Nous sommes en quelque sorte des influenceurs! », dit celui qui a accepté avec plaisir ce rôle qui s’ajoute depuis à ses fonctions d’organisateur communautaire.

Par exemple, comme praticien-chercheur, Jean-François Roos a mené, avec son équipe, une recherche sur les effets positifs de l’accès à la culture chez la population plus défavorisée. Il s’agit du projet Culture du cœur. Ce projet est devenu un modèle remarquable qui démontre comment la culture peut contrer l’isolement social, développer l’autonomie des personnes, favoriser de nouveaux liens avec la société en plus de faire vivre des expériences enrichissantes à des gens qui ont un quotidien très difficile.

« Mon rôle de praticien-chercheur dans ce projet était de documenter une pratique novatrice pour favoriser son implantation dans la communauté », affirme M. Roos.

Il mène, en compagnie d’autres chercheurs de l’IUPLSSS, un autre projet dans le quartier Marie-Reine de Sherbrooke. L’objectif est d’améliorer les conditions de vie sur ce territoire en interrogeant directement les citoyens, qui sont associés comme cochercheurs avec des organismes engagés.

Poser un regard scientifique sur le quotidien

L’expertise terrain et la connaissance du milieu et des partenaires permettent aux praticiens-chercheurs de faire une recherche vraiment très efficace. Comme ils connaissent bien le milieu, il est plus facile pour eux d’y implanter des projets de recherche, car les gens les connaissent et leur font confiance.

« Ce que j’aime le plus dans mon travail de praticien-chercheur, c’est de voir ce qui se fait dans la communauté et de poser un regard scientifique sur ce que les gens peuvent vivre dans leur quotidien », conclut Jean-François Roos.



<< Retour à la liste des nouvelles
Partager