Étudier la santé mentale des enfants en contexte de COVID-19

mercredi 08 juillet 2020 | Actualités

Chantal Camden jumellera son expertise à celle de Catherine Malboeuf-Hurtubise dans le cadre d'une étude sur les enfants.



Chantal Camden, professeure-chercheuse la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’université de Sherbrooke, à l’Institut universitaire de première ligne en santé et Services sociaux et au Centre de recherche du CHUS, jumellera son expertise à la professeure Catherine Malboeuf-Hurtubise, du Département de psychologie de l’Université Bishop’s, dans le cadre d’un projet visant les enfants.

Elles étudieront les effets de la COVID-19 sur la santé mentale des enfants de 5 à 12 ans. Les chercheuses étudieront spécifiquement les répercussions de la pandémie chez les enfants handicapés ou ayant un problème de santé chronique.

« Bien que la littérature soit très jeune sur les effets de la pandémie, on peut déjà observer, en clinique, du stress et de l’anxiété chez les enfants, qui sont très sensibles aux bouleversements de routines », note Catherine Malboeuf-Hurtubise. « Il est clair que le confinement et le fait de ne pas avoir vu leurs amis pendant aussi longtemps aura des effets significatifs sur leur développement. »

Camden et Malboeuf-Hurtubise chapeauteront une équipe regroupant des scientifiques de l’Université McGill, de l’Université de Montréal et de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Les Instituts de Recherche en santé du Canada (IRSC) et le fonds de recherche du Gouvernement du Canada permettent la mise sur pied de ce projet fort prometteur.

L’étude, qui vient de débuter, devrait se poursuivre jusqu’en septembre.



<< Retour à la liste des nouvelles
Partager